Sélectionner une page
Je fais mes semis en intérieur

Je fais mes semis en intérieur

Début mars, l’hiver touche bientôt à sa fin, il était temps de faire mes semis. J’ai donc rassemblé dans mon salon le matériel nécessaire (il ne fait pas encore assez chaud pour le faire sur mon balcon) :

  • Des pots de plantation en coco (ils sont biodégradables) ou des jardinières, selon ce qu’on décide de planter. Concernant les pots, j’en prends des assez grands, une année j’avais utilisé des petits diamètres et le repiquage des semis avait été laborieux. Donc à présent, j’opte pour plus grand.
  • Du terreau pour semis.
  • Une fourchette, pour creuser des petits sillons ou des trous.
  • Un verre, pour remplir les pots et ne pas mettre du terreau partout.
  • Des petites graines, évidemment !

Les semis de tomates, poivrons et concombres

Pots pour semis

Cette année, j’ai sélectionné certaines graines qu’il me restait de l’an dernier :

  • Des poivrons jaunes
  • Des tomates « Andine Cornue »
  • Des tomates « Noire de Crimée »

Puis des graines de La Box à Planter, que mon mari m’a offert à Noël :

  • Un mélange de variétés de tomates cerises. Il y a 6 variétés selon ce qui est expliqué dans leur livret, je n’aurai pas la place pour en garder une de chaque. Cependant lorsque j’ai trop de plantules, je les offre à mon entourage, qui a un jardin. J’ai plaisir à les faire pousser et à les offrir.
  • Un mélange de radis, trois variétés.
  • Des concombres à confire.

J’aime beaucoup cette box, l’année dernière j’ai découvert de super variétés de légumes (les tomates cerises noires étaient trop bonnes !).

Et j’ai aussi voulu essayer de la laitue à couper ( pour la première fois !).

Quand tout est prêt, je commence à remplir mes petits pots. Je tasse le terreau au fond des pots, puis j’ajoute une couche d’un centimètre environ au sommet, que je n’écrase pas trop.

Puis je fais un petit trou au milieu et je place deux ou trois graines par pot.

Je recouvre délicatement le trou, sans trop écraser.

Il vaut mieux ne pas oublier de marquer chaque pot avec le nom de la variété que vous avez planté. Cette année, j’ai préparé des étiquettes pour mes semis dans un papier un peu cartonné. Je vous avoue qu’elles ont un peu pris l’eau, mais elles sont toujours lisibles.

Les semis de radis et de salade

J’ai planté de cette manière les tomates (j’ai une vrai passion pour les tomates !), les poivrons et les concombres. Pour les radis et la salade à couper, je les plante en jardinière.

Je possède des jardinières en plastique que j’ai acheté il y a 5-6 ans. Le plastique a l’avantage d’être plus léger que la terre cuite (pour un balcon cela me semblait préférable), mais j’ai lu des articles qui le déconseillent car ne permettant pas assez à la terre de respirer. Il existe des alternatives en géotextile (j’ai notamment entendu parler du site de Bacsac), je ne les ai pas encore testées, mais c’est peut-être une alternative intéressante.

Donc, pour en revenir à mes salades et radis, je commence par une couche de billes d’argile pour le drainage, suivie d’une couche de terre. Je creuse des sillons avec le dos d’une fourchette.

Je  sème mes petites graines de radis d’un côté et la salade à couper de l’autre. Puis je recouvre mes sillons.

Et comme précédemment, je place mes étiquettes. Cependant dans ce cas-ci, ce sera moins compliqué de différencier les pousses. Les petites pousses de radis et de salades ne se ressemblent pas.

Semis radis et salades

L’arrosage

Pour l’arrosage, les premiers temps j’utilise un vaporisateur. J’ai recyclé un ancien flacon d’eau florale (de l’hydrolat de rose que j’utilisais pour ma peau), mais tout contenant avec une tête qui vaporise peut faire l’affaire. J’arrose une première fois les pots directement après avoir semé.

Je place ensuite les semis dans une petite serre, que j’ai achetée il y a quelques années. Attention à ne pas les laisser trop longtemps dedans sinon de la moisissure s’installe, je retire le couvercle et j’espace les pots dans un autre contenant après deux jours généralement. Juste le temps qu’ils aient eu un peu chaud pour amorcer la germination. Cette année tous les pots ne passaient pas dans la serre, donc je vous dirais si la germination s’est quand même faite ou non.

Il n’est pas nécessaire d’arroser à nouveau avant de retirer le couvercle de la serre. Ensuite je vaporise de l’eau pour garder le terreau humide, mais légèrement, pas en excès.

Je place le tout près d’une fenêtre, puis je laisse le temps faire son œuvre !

Semis devant une fenêtre

A bientôt pour parler des résultats !

Comment faites vous pour vos semis ? Vous avez d’autres astuces ?

14a66af24d040fbe36d652b76257b69b55555555